Quels sont les principales menaces… ?

Quels sont les principales menaces… ?

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Quels sont les principales menaces que vous combattez ?

Identitaires européens, nous savons que notre premier ennemi est en nous : c’est notre propension au confort et à l’autosatisfaction. D’où notre conviction qu’il faut à l’Europe un sursaut, y compris spirituel et moral, pour tenir toute sa place face aux défis du nouveau millénaire.

Sur un plan strictement politique, nous distinguons cinq menaces prioritaires pour notre continent.

1°/
Le jacobinisme qui, non content d’avoir uniformisé la France à grands coups de guillotine (en éradiquant la religion, les coutumes locales et les libertés professionnelles), a fait école à Bruxelles où il empêche l’Europe de libérer les énergies qu’elle recèle. Ce jacobinisme se traduit par un centralisme constant et une volonté de régenter la vie du citoyen dans ses plus petits détails quotidiens.

2°/ Le complexe antiraciste et ethnomasochiste (détestation de son propre peuple) qui engendre l’uniformisation par la promotion du métissage alors que le vrai respect des différences est de reconnaître à chacun sa singularité sans vouloir l’altérer.

3°/ Le capitalisme ultralibéral, par opposition au capitalisme d’entrepreneurs – noble et enraciné. Par sa vocation universelle, il traverse les frontières et mène à l’uniformisation mondiale en faisant la promotion du modèle du citoyen-consommateur (par opposition à l’antique modèle européen de citoyen-soldat) vivant dans le même village planétaire et dépourvu de toute attache spirituelle et de toute autre valeur que celle de pousseur de caddie.

4°/
La politique expansionniste des États-Unis qui, motivée par l’idéal d’un « siècle américain », nie les spécificités identitaires et les grands équilibres naturels du monde en voulant exporter sans fin son modèle de démocratie marchande. Un expansionnisme qui, lorsque les armes culturelles et économiques ne suffisent pas, n’hésite pas à recourir à la force militaire, avec pour conséquence de déstabiliser un peu plus le fragile équilibre mondial.

5°/ L’Islam enfin, autre phénomène à vocation universelle, religion conquérante qui ne vise que la soumission des non-musulmans à la charia. Or cette charia, loi civile et morale, est radicalement opposée à la mentalité européenne, précisément par l’absence de distinction entre le temporel et le spirituel, c’est-à-dire entre le politique et le religieux. En outre, le statut réservé à la femme par le Coran est incompatible avec la tradition européenne où les femmes ont été de tout temps déesses, saintes, héroïnes, combattantes et souveraines.

Ceci étant dit, s’il fallait synthétiser et désigner l’ennemi – ce qui est selon Carl Schmitt le propre du politique –, nous dirions que l’ennemi principal est « l’idéologie du même », celle pour qui l’égalité et l’uniformité sont les clés du paradis sur terre. Cette idéologie du même revêt plusieurs noms : le mondialisme (y compris dans sa variante « alter »), le jacobinisme métisseur ou encore le capitalisme globalisé.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr