Avis de tempête en Normandie

Avis de tempête en Normandie

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Signe du dynamisme des mouvements des jeunes identitaires dans les diverses régions de France, la Vague normande, les jeunes Identitaires des Pays normands, ont annoncé officiellement leur naissance ce lundi 9 mars.

« Qu’un homme oppose de la résistance à toute son époque, qu’il la retienne à la porte et lui demande des comptes, voilà qui doit exercer une influence ! Peu importe qu’il le veuille ou non ; qu’il en soit capable, voilà qui est décisif. »

Friedrich Nietzsche, Le gai savoir

« Pour ces pierres, ces aigles et ces croix ; pour la mémoire de l’héroïsme et du génie de nos pères ; pour notre terre menacée d’esclavage et le souvenir d’un plus grand passé, la lutte ne sera jamais vaine. »

Jean de Brem, Le Testament d’un Européen

Assis sur les ruines de ce monde, nous sommes quelques-uns à attendre l’aube. Certains ont choisi de s’assoupir, et en bons enfants du siècle, de remplacer l’espérance par le fatalisme. La lassitude, l’ignorance, la lâcheté ont eu raison d’eux. Pauvres hères à la recherche d’un bonheur illusoire qu’ils croient trouver dans les drogues et les temples de la consommation, ils sont devenus les captifs volontaires du matérialisme…

Assis sur les ruines de ce monde, nous sommes quelques-uns à attendre l’aube. Certains ont choisi de s’assoupir, et en bons enfants du siècle, de remplacer l’espérance par le fatalisme. La lassitude, l’ignorance, la lâcheté ont eu raison d’eux. Pauvres hères à la recherche d’un bonheur illusoire qu’ils croient trouver dans les drogues et les temples de la consommation, ils sont devenus les captifs volontaires du matérialisme. C’est en son nom qu’ils ont tout vendu, tout abandonné : leurs idéaux, leurs patries, leurs identités, leurs communautés. Pensant se libérer de carcans, oubliant le bien commun, ils se sont retrouvés sans défense face aux nouvelles tyrannies du monde moderne. Nous ne les pleurons pas.

Aujourd’hui, alors que le crépuscule s’obscurcit de plus en plus, nous choisissons de vivre. Nous préférons la veille et ses tourments au confort trompeur de la léthargie. L’étau des mondialisations marchande et islamique nous opprime. C’est pourquoi face au déracinement général et à la destruction de toutes les communautés naturelles, nous nous dressons pour défendre et redécouvrir notre Identité. Acteurs critiques de notre histoire, nous ne sommes pas les gardiens passifs d’un mausolée.

Européens parce que Normands, première vague d’un océan qui s’étend de la Normandie au Niémen, nous n’avons pas oublié l’esprit de conquête et d’aventure de nos lointains aînés. Notre conquête c’est notre terre. Notre aventure c’est nos vies.

Parce que nous ne serons pas des victimes consentantes et que nous refusons de disparaître en esclaves anonymes au sein du village global, nous sommes animés de l’espoir de la victoire, le même qui faisait dire à Guillaume le 14 octobre 1066 à Hastings : « Courage, courage ! Mes compagnons ; nous remporterons la victoire, donnons, donnons, elle est nostre. »

Vague Normande, le 4 mars 2009

Source : NovopressFrance

Vague Normande

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr