Compte rendu du Camp Rebeyne 2009

Compte rendu du Camp Rebeyne 2009

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Trois voitures pleines de Gones ont pris la direction de la Savoie et du Camp Rebeyne ce vendredi 10 avril 2009. Après une heure de route presque aussi animée que ce qu’avait pu être celle de Lyon-Lille pour la visite de la Vlaams Huis, nous arrivons dans la campagne d’Aix-les-Bains.

Une fois bien installés, voilà que nos amis de Genève et de Aix nous rejoignent et plantent leurs tentes aux cotés des nôtres. Après avoir célébré les retrouvailles, nous rejoignons rapidement nos sacs de couchage afin d’être en forme pour la journée du samedi qui s’annonce très chargée.

645

En effet, dès huit heures nous nous échauffons grâce à une course au cœur de la campagne. Elle sera suivie par une grosse séance de sport et de combat jusqu’aux environs de midi. Heure à laquelle nous profitons de faire une pause pour prendre notre déjeuner. Nous en profitons d’autant plus qu’une dégustation de vin nous fut offerte.
L’après-midi débutera par une formation sur ce qui distingue les identitaires du nationalisme traditionnel.
S’en suivit un autre exposé sur l’importance du travail personnel et intérieur du militant (la première Reconquista).

sdqgd1

Vers quinze heures, c’est un tournoi de football puis un rugby musclé qui prendront le relais, l’occasion de profiter au mieux du magnifique temps qui nous est offert. C’est ensuite une séance pratique de formation au service d’ordre qui sera dispensé aux militants.

Après cette journée riche en dépense physique, quoi de mieux qu’une soirée raclette pour reprendre des forces? Certains ne tardent pas trop pour rejoindre les tentes, même si certains feront de la résistance au coin du feu.

00001

Au programme de ce dimanche, un levé à six heure pour un départ à l’aube et une randonnée d’environ quatre kilomètres sur mille mètres de dénivelé. L’un des objectifs étant de pouvoir profiter du lever du soleil durant la première heure de marche.

Nous avons également eu la chance de rencontrer quelques chamois et même de la neige sur le chemin. Après avoir profité de la vue et du cadre magnifique offert par ce parcours, nous retournons au camp pour un repas du terroir bien mérité après plus de quatre heures de marche.

azerty

L’après-midi dominical sera composé de formations théoriques et de débats intéressants entre militants.

Vers dix-sept heures, nous levons le camp sans bien sûr oublier de nous accorder une petite ballade dans Aix-les-Bains et sur les rives du lac du Bourget avant de rejoindre notre belle ville de Lyon qui nous manquait déjà. Quelle fin de semaine!

ezfrze


Rebeyne !

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr