Une seule drogue : le sport !

Une seule drogue : le sport !

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Selon l’observatoire français des drogues et des toxicomanies, un tiers des adolescents de 17 ans (22 % des filles et 33 % des garçons) déclarent avoir consommé du cannabis au cours du dernier mois.
Ceux qui sourient de ce chiffre ne peuvent qu’être nos ennemis. En plus de financer l’échec de leurs études, leur marginalisation, leur déchéance physique, ces jeunes participent à entretenir toutes sortes de mafias.
Pour faire bien, pour essayer, pour être dans le trip d’une soirée, notre jeunesse est tellement triste et perdue qu’elle à besoin de ça pour s’éclater.
En tant qu’identitaire, nous refusons de voir notre génération se détruire dans la drogue, qu’il s’agisse de cannabis ou d’autre chose. Nous refusons aussi d’enrichir ces bandits-racailles de banlieue et de financer les réseaux islamistes. Nous refusons ce discours sympa des écolos-bobos qui nous parlent de drogue douce et dure.

A contre-courant de ce soi-disant plaisir artificiel, nous préférons nous défoncer dans le sport. C’est la seule et unique drogue que nous connaissons. C’est celle du fort, celle qui permet d’apprendre à se connaître, à connaître les autres, à développer ses capacités physiques, à se dépasser, voir à se défendre. L’effort physique est liberté, plaisir et accomplissement. Nous préférons planer sur un terrain de foot ou de rugby, dans un combat de boxe, ou encore dans une randonnée, à l’opposé de cette jeunesse corrompue.

Dans notre société, il est plus facile d’essayer que de dire non, il est plus facile d’accepter que de résister. Dans ces moments là, il faut à tout prix ne pas céder, même si l’acte est symbolique. Laissons-le aux faibles. Refusons la facilité d’une petite bouffée innocente. La résistance de notre jeunesse ce joue aussi dans ces moments là. Pense à la fierté de dire je n’y est jamais touché sans mentir, pense à l’exemple que tu pourras offrir à tes enfants.

Les jeunes identitaires lyonnais organisent régulièrement des activités sportives, si toi aussi tu refuses de meurtrir ton corps pour enrichir les dealers délinquants, et que tu préfères t’élever dans l’effort, rejoins-nous !

Mens sana in corpore sano !

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr