Les bouchons lyonnais

Les bouchons lyonnais

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Les bouchons lyonnais sont des restaurants typiques de la ville tant par leurs décors que par les plats servis, symboles de la gastronomie lyonnaise.
Lyon, carrefour obligé pour les bêtes et les hommes de par sa situation de carrefour entre le Nord et le Sud mais aussi entre les Alpes et le Massif centrale accueillait les voyageurs épuisés par les longs voyages en diligence ou cheval. D’après la légende alors que les voyageurs se restauraient et buvaient, les chevaux, eux, se « bouchonnaient » le ventre avec une botte de paille. Pour indiquer cela un « bouchon » de paille était accroché à l’entrée de l’auberge.

Néanmoins la réalité est toute autre, le nom de bouchon vient de la grappe de pomme de pins ou d’un bouquet de paille accrochés à l’entrée des cabarets qui montraient qu’on pouvait y boire du vin.
La cuisine servit dans les bouchons lyonnaise reste néanmoins la même depuis longtemps. En effet des plats traditionnels sont servis tel que les quennelles, la salade de pomme de terre, la cervelle de canuts ou encore la bouilli (le pot au feu en patois lyonnais).
Les produits utilisés viennent pour la plupart de producteurs locaux, gage de la qualité.
Il faut tout de même veiller à certaines règles pour être sur de la qualité d’un bouchon. En effet il existe une mention « authentique bouchon lyonnais », c’est le nom de la mention certifiant la qualité de vrai Bouchon Lyonnais qui a été lancée par l’Association de Défense des Bouchons Lyonnais en 1997. Cette mention stipule que le client va consommer des recettes uniquement lyonnaises le tout arrosé d’un verre de beaujolais ou de cote du Rhône.
Mais la nourriture n’est pas le seul aspect agréable, les bouchons lyonnais sont tous en effet décorés en suivant le style traditionnel lyonnais : nappes a carreaux blancs et rouges, ambiances conviviales, cochonnailles pendant au plafond.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr