Tête d’Or : un parc et une légende

Tête d’Or : un parc et une légende

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

4574

La magnifique grille dorée de la Porte des Enfants du Rhône s’ouvre sur le surprenant Parc de la Tête d’Or, véritable îlot de verdure tel que le désirait le sénateur et maire de Lyon, Claude-Marius Vaïsse, lorsqu’il décida de le créer en 1856.
Ce parc accueille plus de 3 000 000 de visiteurs par an, mais combien d’entre eux savent vraiment d’où vient réellement son nom ?

Dès 1530, sous le règne de François 1er, le terrain (alors marécage) sur lequel le parc sera bâti s’appelle déjà  » la Tête d’Or « . Ce nom vient d’une légende racontant que les croisés auraient rapportés et enfoui un trésor en ces lieux. Parmi les pièces qui en faisaient partie, on citait une tête de Christ en or. Cette croyance est si fortement ancrée qu’en 1855, une voyante (ou une somnambule selon les histoires) fut consultée pour découvrir l’emplacement du trésor. Sur ses indications, des fouilles furent même faites, mais elles n’aboutirent à rien. Soit le trésor s’y trouve encore, soit il a été transporté par les eaux du Rhône lors de leurs nombreuses crus…

4574Par la suite une légende issue de la communauté de tisseurs lyonnais existe autour de la création du lac du parc et du fabuleux trésor…
Lors du chantier de construction en 1856, les ouvriers qui creusaient le lac étaient d’anciens canuts. Ces derniers, vivant dans un grand dénuement à cause du chômage de la Fabrique de tissu, s’étaient révoltés à plusieurs reprises de manière sanglante. Le chantier du parc arrivait à point nommé pour canaliser les émeutes et permettre aux canuts de sortir de la misère. Ils s’attelèrent à creuser le lac du parc pour gagner le sou avec l’espoir secret d’y découvrir la fameuse tête d’or.
La légende veut que pendant les travaux, un canut se serait heurté à un obstacle en creusant…En dégageant la terre, il aurait découvert émerveillé la tête du Christ en or. Ses collègues ne tardèrent pas à s’approcher et à se quereller pour récupérer le trésor. Ne voulant pas partager, les canuts s’empoignèrent devant le visage impassible de la Tête d’Or. Face à ce triste spectacle le Christ se mît à pleurer devant l’égoïsme des hommes. Une larme coula le long de son visage puis tomba sur la terre de la vaste étendue creusée par les tisseurs, pour se transformer en un gigantesque lac. La montée des eaux fut telle qu’elle engloutit à jamais la tête du Christ sous le regard médusé des ouvriers.

Petite Anecdote : A l’origine, le parc était ouvert aux automobiles, mais les accidents y étaient fréquents. Pour mieux identifier le véhicule en cause, on décida en 1891 de les numéroter, en demandant aux propriétaires d’écrire le numéro de manière lisible sur leur voiture. C’est le premier système d’immatriculation du monde.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr