Jour de pluie

Jour de pluie

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Jour de pluie

Le ciel est sombre au dessus de la cité des gones, la ville est paralysée car aujourd’hui c’est taxe carbone pour tout le monde et transports en communs pour personne. Grève des TCL… En grève pourquoi ? Peut être pour occuper quelques syndicalistes en mal d’un quatorzième mois. Ces pleurnichards ont déjà plus d’avantages que la plupart des travailleurs français, mais ils continuent à jouer de leurs pouvoirs sur la ville pour en demander toujours plus.

Le ciel est sombre au dessus de la cité des gones, et par la fenêtre j’aperçois de jeunes Européens se balader costumés, tête encapuchonnée, armée d’une casquette, survet’ basket. Est-ce vraiment la culture banlieusarde qui les attirent ? L’apparat du crocodile vert, bleu ou orange fluo plait-il tant aux filles ? Ou est ce le dernier recours d’un jeune français de souche pour ne pas à avoir à subir le racisme anti blanc ? Car le refuge du faible c’est l’assimilation. L’assimilation d’une culture qui n’est pas la notre, qui comprend un langage qui ferait frémir nos ancêtres et une haine de l’hexagone inconcevable. Pour ceux qui n’ont pas choisi cette assimilation, il leurs reste à baisser les yeux ou à se battre.
C’est pourquoi je préfère la confrontation et que mon style vestimentaire ne soit dépendant d’une mode ou d’une classe social et encore moins à un désir de soumission.

Le ciel est sombre au dessus de la cité des gones, et la conférence ethno-masochiste pro clandestins est ré-ouverte. Que se passe t-il dans la tête de ces personnes qui prônent l’invasion de la patrie ? Comment ces gens peuvent-ils vouloir détruire ainsi notre civilisation multimillénaire ? Nos aïeux ont-ils défendus nos frontières des envahisseurs pendant des siècles et jusqu’à la mort pour qu’aujourd’hui leurs enfants les trahissent? Car ce sont bien nos gouvernements et certains de nos compatriotes qui travaillent à la fin du règne du peuple européen sur son propre sol par leur travail immigrationiste et pro-métissage.

C’est pourquoi par ces jours gris il m’en vient à penser de tout arrêter, arrêter le combat, faire comme la plupart de ces français aveugles et égoïstes ne pensant qu’à leurs plaisirs et ne regardant pas le mal qui ronge notre société. Il m’en vint à penser que ce n’est pas ma génération qui souffrira le plus mais celle de demain et qu’après tout ils se démerderont.
Mais non, dans notre combat, nous les identitaires nous ne pouvons pas nous permettre d’être fataliste. Car si aujourd’hui nous luttons c’est pour nos ancêtres, nos frères, nos sœurs, nos amis nos enfants, alors si tu veux contribuer à l’unique jeunesse résistante, il est encore temps de nous rejoindre.

Le ciel est sombre aujourd’hui au dessus de la cité des gones.
Bien à vous mes camarades, soyez fort pour que demain notre ciel soit clair…

W.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr