Lyon, capitale du jeu de boule !

Lyon, capitale du jeu de boule !

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Avant que Lyon ne devienne la capitale du foot français, un sport avait rendu célèbre notre belle cité : la Boule Lyonnaise.

Un sport traditionnel :

Plus qu’un sport, un art de vivre. S’il existe depuis l’Antiquité des sports où il s’agit de lancer des boules de natures diverses. Il faudra attendre 1880 à Lyon pour assister à un début de structuration du jeu de boules. C’est sur le plateau de la Croix-Rousse, où les canuts pour se détendre, s’accordent entre eux pour constituer des équipes. Le Rhône fut le premier département à voir une fédération de sport de boule, et en 1894, 1200 joueurs étaient présents à un grand concours place Bellecour. En 1924, les premiers Championnats de France seront organisés à Lyon et la première licence bouliste verra le jour en 1927.

Puis les bistrots traditionnels vinrent à disparaître, et les boulistes contraints de migrer vers les stades. Un changement qui explique en partie la mutation de ce jeu en un sport avec ses règles et ses contraintes. Du bistrot au stade, une mutation qui a mené le jeu dans le monde du sport, puis dans celui de la compétition.

Le principe du jeu :

Le principe du jeu est très simple. Il s’agit pour chaque équipe d’envoyer un maximum de boules plus près du but que ne le sont celles de l’équipe adverse. Chaque boule ainsi placée vaut 1 point et la partie se joue en 11 ou 13 points selon les compétitions. Au début de la partie, l’équipe désignée par le sort pour jouer la première lance une boule le plus près possible du but : c’est ce qu’on appelle pointer. Un joueur de l’autre équipe tente alors de ravir le point en envoyant une de ses boules plus près encore du but. La même équipe continue ainsi à lancer ses boules jusqu’à ce qu’elle ait fait mieux que la première. Si elle y parvient avant épuisement de ses boules, l’autre équipe essaye de lui reprendre le point, soit en pointant à nouveau, soit en tirant pour chasser une ou plusieurs des boules de l’adversaire. Lorsque toutes les boules ont été ainsi pointées ou tirées, les équipes comptent le nombre de points qui correspond au nombre de boules d’une équipe a réussit placées plus près du but que la boule adverse la plus proche.

Une tradition perpétuée :

Aujourd’hui on compte près de 14 500 licenciés dans le Rhône.

Un tournoi à lieu chaque année place Bellecour rassemblant des centaines d’amoureux de ce sport.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr