Tout l’monde peuvent pas êt’de Lyon, Y en faut ben d’un peu partout

Tout l’monde peuvent pas êt’de Lyon, Y en faut ben d’un peu partout

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Tout l’monde peuvent pas
êt’de Lyon, Y en faut ben d’un peu partout

C’est bizarre cette volonté de la classe dirigeante de vouloir transformer Lyon en un nouveau Marseille-sur-Rhône. L’illustration de cette semaine nous vient du sociologue Jean Viard, socialiste et marseillais, qui à la question quel est l’handicap majeur de Lyon, répond sans vergogne : « c’est une ville de lyonnais »manquant « de brassage » car « 65% de ses habitants sont nés à Lyon. »

On n’épiloguera pas sur ces déclarations estampillées 100% pensée unique venant de l’auteur d’un livre dont le titre est tout un programme, « Eloge de la mobilité ». Il faut surtout s’attarder à son envie de positionner Lyon dans un réseau de « villes comparables comme Munich, Turin, Marseille ou Madrid. ». Et là on arrive au cœur du sujet : si on peut facilement prendre pour modèle Munich, Turin ou Madrid pour leurs réussites économiques, que vient faire la cité phocéenne dans ce schmilblick ?

Tout simplement car la ville de Marseille est devenue LA REFERENCE française dans le brassage ethnique ! Depuis des mois, pas un titre de presse qui ne titre avec attrait sur « Marseille, à l’heure du Ramadan », « Marseille ville de brassage », « Marseille ville d’immigration », etc….En clair, Marseille c’est comme les Etats-Unis de Barack Obama, ce sont les immigrés qui l’ont construite !

Azouz Begag, alors membre du gouvernement, avait, dans un discours, lui aussi montré son envie de transformer l’agglomération lyonnaise, car selon lui : « Lyon est tournée instinctivement et sensuellement vers le sud de l’Europe et le Maghreb », avant d’espérer que « sa ville natale devienne plus importante que Marseille au niveau de la diversité culturelle et ethnique. Nous devons dans cette ville accueillir le monde et être emblématique sur le terrain de l’égalité des chances. »

A la lumière de ces déclarations, il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que les lyonnais doivent accueillir encore plus « le monde » chez eux !

Pour toute réponse on a qu’une chose à vous dire : « Allez-vous faire foutre ! »

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr