Nourriture halal: quand l’Islam entre à l’école primaire !

Nourriture halal: quand l’Islam entre à l’école primaire !

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

L’action de Rebeyne! contre le Quick halal de Villeurbanne a mis en lumière l’ »halalisation » de la France. L’explosion de la fréquentation de notre site a montré la préoccupation du public pour ce changement radical dans la société française.

Il faut dire que notre ville est particulièrement touchée. De nombreux quartiers lyonnais sont la proie de campagnes communautaires pour imposer la viande halal. Certains crient au fantasme, mais il suffit juste de se rappeler que depuis trois ans les cantines scolaires lyonnaises offrent la possibilité de prendre des repas sans viande.
Pourquoi ? Car comme l’explique Yves Fournel, adjoint au maire de Lyon chargé de la petite enfance, les repas étaient « source de conflit » car « de plus en plus de parents nous demandaient de ne pas servir de viandes dans les assiettes »

Comment en est-on arrivé là ? Selon les différents cultes et associations (Ligue des droits de l’Homme, Ligue de l’enseignement, SOS Racisme) qu’on ne peut guère soupçonner de vouloir majorer les chiffres, sur 16 400 repas servis par jour, 30% étaient repoussés par les petits Lyonnais.
Ce chiffre de 30% correspond très officiellement au nombre de musulmans que comptent les écoles lyonnaises et il provient d’un décompte (officieux?) d’un responsable de cantine, bien placé pour savoir qui mange quoi dans son établissement. Selon un article de Marianne , sur son site web, « deux familles bouddhistes [qui demandaient] des menus sans viande pour leurs enfants, s’étaient vu signifier par un responsable de cantine que, comparé aux 30% de musulmans de la ville pour lesquels un repas sans porc était prévu, leur cas ne valait pas une exception.»

Les autorités municipales lyonnaises ont-elles cédées à des revendications religieuses ? Elles ont tout fait pour essayer de noyer le poisson en se targuant de protéger la paix civile. Une chose est sûre, elles ont mis le doigt dans l’engrenage. Selon une responsable laïque Lyonnaise interrogée par France Info, de nouvelles revendications sont apparues à la suite de cette décision municipale. Des parents d’élèves auraient exigé que les « viandes » et les « poissons » ne mangent pas à la même table afin qu’il n’y ait pas confusion dans les assiettes et que les enfants ne puissent pas s’échanger subrepticement leur plat. Encore une fois c’est véritable un apartheid alimentaire qui se met en place.

Et l’identité lyonnaise ? C’est la grande perdante de l’histoire. Elle est niée et abandonnée par les autorités municipales. Il faut être naïf ou politicien pour croire que l’intégration ne se fera pas au détriment de l’identité locale. Exit donc la gastronomie lyonnaise et ses rosettes, au revoir le porc dans les cantines. A moins que….


Quand les cantines des écoles s’islamisent
envoyé par Psycocore89. – L\’actualité du moment en vidéo.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr