Quand un préfet renonce à appliquer la loi

Quand un préfet renonce à appliquer la loi

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

- Communiqué Officiel du 09/04/10 -

« Quand un préfet renonce à appliquer la loi« 

Aujourd’hui, vendredi 9 avril 2010, le Préfet du Rhône Jacques GẺRAULT a annoncé qu’il mettait fin à la procédure d’expulsion de Guilherme Hauka Azanga, un délinquant clandestin angolais en situation irrégulière sur le sol français depuis 8 ans, « faute de moyens matériels ».

Cet Angolais résidant dans le quartier de Guillotière à Lyon, déjà condamné à 2 mois de prison ferme pour délit de fuite, a vu huit de ses demandes de régularisation refusées. Pourtant il vient d’être relâché aujourd’hui alors qu’il devait être reconduit dans son pays, notamment grâce à la mobilisation des associations pro-immigrés d’extrême gauche (RESF..) qui ont tout fait ces derniers jours pour faire échouer le départ du clandestin.
Ces associations agissent une nouvelle fois en toute illégalité, et plus grave, en toute impunité. Elles sont soutenues dans leurs opérations  par les élus socialistes locaux, ainsi que toutes sortes de personnalités immigrationnistes, comme les réalisateurs Bertrand Tavernier et Laurent Cantet.

Il paraît  également  évident que le pouvoir en place n’a tout bonnement pas la volonté d’expulser les immigrés illégaux et se fait le complice direct de la situation actuelle. Le Préfet du Rhône a-t-il eu peur d’être désavoué par Mr Sarkozy comme son « ex collègue » Bernard Fragneau, obligé de soumettre sa démission après que le Chef de l’État ait fait revenir en France une immigrée clandestine Marocaine ? En tout cas une fois de plus les lois de notre pays sont bafouées, avec la complicité de ses représentants, et à cause de la pression des mouvements  immigrationnistes qui disposent de nombreux relais dans les médias locaux, d’ailleurs peu avares de publicité sur les différentes mobilisations de soutien aux délinquants clandestins.

Rebeyne! exige l’expulsion immédiate de tous les clandestins qui résident à Lyon, et ne laissera plus  les associations immigrationistes empêcher en toute impunité l’exécution des décisions de justice. Nous dénonçons également le laxisme des représentants de l’État, et notamment du Préfet du Rhône Jacques GẺRAULT qui vient de renoncer à faire appliquer la loi.

Rebeyne! refuse de baisser les bras face à l’invasion de notre territoire et appelle tous les Lyonnais à se mobiliser pour que cesse l’impunité des délinquants clandestins.

Rebeyne! les jeunes identitaires lyonnais

www.lyonlemelhor.org

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr