Echec pour l’équipe de « France »

Echec pour l’équipe de « France »

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Encore une belle défaite pour la France de la diversité:

Ce soir encore, en Afrique du Sud, l’équipe de France nous a offert une bien belle représentation.
Peu de jeu, aucun mouvement, un niveau bien en dessous de celui qui devrait être le sien, quand on sait que la plupart des joueurs de cette belle équipe évoluent dans les pus grands clubs Européens et que tout ces jeunes gens s’échangent pour la plupart tous au dessus de 10millions d’€, lors des mercatos divers.

Mais au delà du côté purement sportif, je crois qu’il faut revenir sur l’essence même de cette équipe:

Christian Jean Pierre, hier soir en direct: « Nous sommes triste, comme probablement vous l’êtes tous chez vous ». Et bien non je ne suis pas triste bien au contraire, je me réjouis de ce résultat qui scelle presque définitivement le sort de l’équipe de France pour cette coupe du monde de football. Je me réjouis car c’est ici le point d’orgue de l’échec de ce que l’on pourrait qualifier de « sport moderne ».

Aujourd’hui hui, la plupart de nos joueurs s’échangent tel des marchandises, ils ne sont ni plus ni moins que les pions d’un jeu que l’on promène de club en club, et le pire dans tout cela, c’est qu’ils ont l’impression d’être maître de leurs sort. Ces joueurs n’ont plus aucun amour du maillot, ils sont sans terre, sans repères, et cela se ressent dans leur attitude sur le terrain. Tout ces jeunes, principalement issu de l’immigration, ne nous le cachons pas, ne chantent pas « leur » hymne national, ne mouillent pas le maillot, ne se préoccupent aucunement de porter bien haut les couleurs du sport français. Ce qui les intéressent c’est le fric, le match nul, être titulaire.

Voilà un autre point important, qui encore une fois découle d’un société occidentale dont les valeurs fondamentale se perdent: l’individualisme. Chacun joue pour soit, pour son mérite, peut être et pour devenir le héros national que fut Zinédine Zidane lorsqu’il marqua les buts de la victoire face au Brésil. On en oublierais presque le troisième but d’Emmanuel Petit dis donc. Aucun collectif, tout ca agrémenté par des querelles de bas étages, et par la formation de clans ethniques -les médias parleront de « culturels ». En face nous trouvons une équipe Mexicaine, qui pleine d’envie, pleine de fougue, uni dans l’effort, à su tirer son épingle du jeu. Une équipe qui a simplement su se concentrer sur ce que son peuple lui demandait, mouiller le maillot et être solidaire pour vaincre.

Une belle défaite donc pour une France de la diversité, des joueurs sans terre, sans racines, pour qui l’amour du sol n’a aucun sens… Un sol qu’ils admettent volontairement ne pas être le leur, mais plutôt celui correspondant au choix « sportif »…

Bravo aux mexicains, merci les bleus pour cette piètre performance…

Tribune Libre de J.V pour lyonlemelhor.org

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr