Hurrah Zara !

Hurrah Zara !

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Rebeyne ! invite ses nombreux sympathisants à partir à la découverte du roman de Jean Raspail, Hurrah Zara !

Aventure, Tradition, fidélité, l’auteur nous fait traverser une famille allemande aristocratique à travers les siècles. Il met également en valeur la place prédominante des femmes dans cette grande famille.

« Je suis d’abord mes propres pas ». Telle est l’orgueilleuse devise de la famille von Pikkendorff, dont le narrateur, au lendemain de la guerre, rencontre au lycée le descendant, Frédéric. Au fil des années, ce dernier va lui confier l’histoire tumultueuse de cette lignée, à qui les traités de 1815 ont enlevé son petit duché allemand, mais qui n’en continue pas moins à maintenir ses traditions d’indépendance et de bravoure.

Ainsi le propre père de Fréderic a-t-il été éxécuté en 1944 pour avoir participé au complot contre Hitler. Mais ce sont par dessus tout les femmes qui incarnent l’esprit des Pikkendorf. Toutes se nomment Zara, depuis la première de la lignée, qui devint sainte. Nous connaîtrons la Zara qui, au début de ce siècle, avait armé son voilier pour la chasse aux sous-marins allemand. La Zara artrice qui dans un hôpital parisien soignait les rescapés de Diên Biên Phu. Et la dernière Zara, dirigeante d’une compagnie de pizzerias…

L’auteur de Sire et de l’Anneau du pêcheur nous conte avec émerveillement cette saga historique, romantique, rocambolesque, dramatique, échevelée. Il nous dit sa fascination pour cette lignée aux yeux de laquelle « aristocratique » signifiait chevaleresque, et noblesse était synonyme de bravoure, de liberté, de fidélité et d’honneur.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr