Le Lyon de Saint-Marc

Le Lyon de Saint-Marc

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Lyon nous réserva un accueil discret et amical : cette ville avait pris l’habitude, depuis que la Convention avait voulu la raser, d’accueillir les victimes du pouvoir central quelle que soit leur couleur politique. Grand foyer de la Résistance, Lyon avait fourni beaucoup de ses enfants à la Gorgone nazie. (…)

Lyon est une ville curieuse, austère et truculente. Les sociétés secrètes pullulent, aussi nombreuses et mystérieuses que leurs rites. Le milieu reste puissant. Les réseaux et les cercles se superposent. Mais l’amitié n’y est pas galvaudée. Quand elle s’offre rien ne peut l’altérer.

Hélie de Saint Marc. Mémoires les champ de braises.

De Buchenwald au putsh d’Alger en passant par la grande passion indochinoise, Hélie de Saint Marc à vécu la plupart des tumultes et des contradictions de notre histoire contemporaine.

De 1966 à 1987, le Commandant Saint-Marc résida à Lyon, à sa sortie de prison.

 

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr