2009-2010 : la consécration pour Rebeyne!

2009-2010 : la consécration pour Rebeyne!

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

A partir du camp identitaire et jusqu’à Septembre, Rebeyne! s’autorise une petite période de congés. Profitons donc de cette pause pour passer cette année militante en revue, et quelle année! Car disons le, nous gones et fennottes, n’avons pas chaumé, que ce soit en pays Lyonnais ou en dehors.

« …les 50 militants de Rebeyne! [...] agissent dans l’ombre mais avec une redoutable efficacité » C’est ainsi que La Tribune de Lyon nous présentait en février dernier. Et de fait, il apparaît désormais limpide que l’année 2009-2010 fut celle de la consécration de notre mouvement, il n’existe que peu (ou alors il n’en existe pas) de formation de notre envergure qui ait été aussi active en si peu de temps à Lyon…

Au niveau local le début d’année fut assez actif, il commença par la manifestation  contre le financement public de l’Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM) de Lyon; action menée de concours avec le collectif IFCM-NON-MERCI,  qui fut une réussite.  Puis nous avons organisé le tournoi de combat libre « la vie est un combat » qui s’inscrivait dans le cadre de la  campagne identitaire « Une autre jeunesse » (campagne lancée en octobre dernier).

La capitale des Gaules fut aussi le théâtre d’un buzz médiatique sans précédent. Ainsi le Quick halal de Villeurbanne, cet ignoble pied de nez au principe de laïcité français, fut investit par soixante-dix de nos Gones, bien déterminés à faire entendre la voix de la résistance à l’islamisation. Et c’est sans qu’aucune dégradations ne soit à déplorer, que nos militants (travestis pour l’occasion en cochon!) ont occupé l’endroit symboliquement avant de le quitter sous des slogans très… porcins. Le buzz fut immédiat grâce a une vidéo prise sur le vif  qui fut relayé par de nombreux médias, presse, radios et même télévision (vidéo visionnée plus de 300.000 fois).  Après une telle réussite, d’autres auraient eu tôt fait de clôturer leur année militante…Certainement pas nos Gones qui, dans la foulée profitèrent de l’instauration d’une journée dites «sans immigrés» pour hisser sur le toit de la Gare de Perrache ,coté autoroute A6, une grande banderole ou l’automobiliste lambda pouvait lire :«Journée sans immigrés: un rêve devenu réalité!». La mobilisation contre l’exposition pro-clandestins à la bibliothèque du 4ème, fut également une action importante de cette année.

Passé ces quelques fait d’armes, nous nous retrouvâmes quelques temps après sur le Parvis de la Cathédrale Saint Jean afin de prêter main forte à la communauté Catholique Lyonnaise visée par une énième provocation des réseaux activistes gays d’extrême gauche, largement soutenue par une bénédiction médiatique complaisante. Toutefois ce fut encore une fois la voix de la véritable justice a été la plus forte et nous réussîmes a défendre Saint Jean des extrémistes, hélas, cela ne fut pas gratuit et nous dûmes en passer par les coups de la maréchaussée… Mais il en faut plus pour détruire l’esprit de résistance qui nous anime.

Enfin l’année militante locale s’acheva par une autre action médiatique sous forme d’une vidéo intitulé « Lyon an 2010 » dénonçant l’islamisation du quartier de la Guillotière; puis par une ronde de sécurisation sur les berges du Rhône (suite a une agression à caractère raciste envers deux femmes blanches au même endroit). Ajouté à tout cela des entraînements de boxe chaque semaines, grâce à la création de l’association de défense Lugdunum Torgnole, afin de maintenir nos militants en forme physiquement; de plus les côtés intellectuels et culturels n’ont pas été en reste notamment grâce à de multiples randonnés, découvertes historique de la ville, tournoi de boule lyonnaise, tournoi de football, et autres conférences du Cercle de Précy. Comme vous l’aurez donc compris cette année locale fut très riche et a sans aucun doute contribué à faire passer Rebeyne! au premier plan du paysage politique Lyonnais.

«Les cavales forment la jeunesse» ce vieux dicton qui trouble de par son bon sens est à l’image de notre année; car il serait tellement ridicule de penser que l’action des Identitaires Lyonnais se résume à notre seule ville ou région… Effectivement, les voyages font partie de l’essence de notre mouvement, c’est ainsi que parallèlement à notre vie militante locale nous avons pu sillonner la France entière, et même l’Europe pour certain d’entre nous. Nos cavales nous ont d’abord emmené en ville historique d’Orange où nous avons pu assister à la Convention identitaire: un week-end end passé en compagnie de l’ensemble des dirigeants Identitaires de France et d’Europe, des autres sections, et de sympathisants venus en nombre. Les congés de Noël furent l’occasion pour certains Rebeyne! de partir chez nos homologues Italiens à Rome, puis pour d’autres d’être incorporés au dispositif de l’ONG «Solidarité Kosovo» afin d’acheminer un convoi humanitaire  destiné aux Serbes restés au Kosovo.

En Mai, hommage à la Résistance Française fut également rendu, lors d’un déplacement aux massifs des Glières.

De retour de ces escapades européennes, le devoir nous appelait à Donzère, ville d’Eric BESSON, en compagnie du Bloc Identitaire ; vous l’aurez compris, le débat  concernant l’identité nationale, orchestré de bout en bout, n’y était pas pour rien, et ce fut pour montrer que nous autres Identitaires ne nous sentions  nullement concernés par cette mascarade que nous nous sommes fait entendre jusque sous les fenêtres de la mairie…

Pas de repos pour les braves… et encore moins pour les Identitaires! Ainsi, au lieu de nous prélasser sous prétexte du premier mai, nous sommes partis aider nos camarades Bretons à l’occasion de leur manifestation «1er Mai social et identitaire»; après une nuit passé a Paris avec le Projet Apache, nous avons rallié le village de Landivisiau où, en compagnie de diverses sections Françaises nous avons tenus le pavé face à une centaine d’extrémistes gauchiste bien déterminés à en découdre… Le reste du week-end fut passé à  fêter dignement l’anniversaire de la Ti Breizh (la maison de l’identité bretonne) clôturé par un concert mémorable du groupe  « Hotel Stella ».

La campagne «une autre jeunesse» nous donna aussi l’occasion de nous déplacer, car deux événements majeurs furent organisés, auxquels les Lyonnais firent évidement honneur! Il y eut dans un premier temps le tournoi de football Une Autre Jeunesse « contre le football moderne », qui se tint à Paris et dont la première place revint à Rebeyne!. Puis le groupe c’est illustré au raid « Semper Altior » mis en place par nos camarades Niçois. A l’issu de deux jours de randonnée inoubliables bien qu’éreintants, les Lyonnais repartirent fièrement de Nice en seconde position.

Tout au long de l’année les campagnes « Zone Anti Racaille », et « Une Autre Jeunesse » ont également été le fil rouge de notre action.

Nous en profitons pour remercier tous ceux qui nous ont aidé tout au long de cet année : nos sympathisants, nos donateurs, nos soutiens…

Au terme du résumé de cette année, il n’est pas indécent de constater que Rebeyne! est devenu en un an le mouvement politique  et local de jeunes le plus actif de la région, toutes tendances confondues, et sûrement l’un des plus actifs de France, et ceux là avec des moyens dérisoires, et en toute indépendance. Et le pire, c’est que cela ne fait que commencer.

Que ce soit en région Lyonnaise ou ailleurs, Rebeyne! aura été de tous les combats cette année. Soyez convaincus que 2010-2011  ne sera pas en reste car notre lutte n’a jamais été aussi légitime et rien ne nous arrêtera aussi surement que notre devise restera  AVANT! AVANT! LYON LE MELHOR!

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr