Pas de vacances pour l’islamisation de Lyon

Pas de vacances pour l’islamisation de Lyon

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

-C’est le constat qui s’impose à nous, au vu des informations rapportées par l’indispensable agence de presse locale, Novopress Lyon.

C’est tout d’abord à Fontaines-sur-Saône, qu’un garçon de 13 ans a été blessé à la tête par un jet de pierre, alors qu’il  avait une sucette dans la bouche et que le jeûne du ramadan avait débuté. Les agresseurs ne lui ont pas laissé le temps de se justifier (sic) : l’enfant n’était pas musulman.

On pourrait croire à un fait isolé si une autre agression bien plus grave n’avait pas eut lieu comme le révèle Novopress Lyon :

Le week-end du 15 août sur la terrasse d’un kebab du centre de Lyon, trois personnes se sont jetées sur un homme habitant à Vénissieux parce qu’il ne respectait pas le jeûne du ramadan. Les individus l’ont frappé à la tête avec une bouteille en verre, puis à coups de chaise. Souffrant d’une fracture à l’arrière du crâne, la victime a été transportée aux urgences. Mais par un joli tour de passe-passe, le recteur de la mosquée de Lyon vient de demander au procureur général, Jean-Olivier Viout, que cette affaire soit inscrite à l’ordre du jour de la prochaine réunion de la cellule de veille des actes anti-musulmans ! Pour Kamel Kabtane, cette agression n’est le fait que « d’abrutis » , et « cette agression indigne »  ne peut en  »aucun cas être attribuée à l’Islam » .

Une fois encore la « religion de paix » que l’on nous chantait « tolérante » a révélé son vrai visage. Les menaces de morts envoyées aux organisateurs de l’apéro « Rosette et Beaujolais à Guillotière » avait annoncé déjà annoncé la couleur : l’Islam est devenu maître de certains quartier de Lyon. Ce ramadan 2010 aura une nouvelle fois montré aux Lyonnais que la charia commence à s’imposer sur notre sol. Pourtant les médias et les politiques Lyonnais continuent de fermer les yeux.

Enfin, une nouvelle gargouille de la cathédrale Saint-Jean de Lyon porte désormais l’inscription “Allah Akbar” écrite en arabe. La gargouille représente le visage d’Ahmed Benzizine, un musulman employé par une entreprise qui restaure la cathédrale. Alors que dans beaucoup de pays musulmans, la religion chrétienne est interdite et les chrétiens martyrisés, à Lyon, les musulmans se paient le luxe de s’approprier nos églises, en toute tranquillité et avec la complicité des autorités catholiques.

Ces trois petites histoires témoignent d’un Islam toujours plus prégnant dans notre société, et qui en demande toujours plus. Ici, pas de grandes affaires, de « simples » faits qui peuvent vous arriver à vous, à votre quartier, à votre église. Car pour ces quelques révélations, combien d’autres actes synonymes d’islamisation sont passés sous silence ? Ce n’est ici que l’arbre qui cache la forêt !

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr