Gargouille musulmane de Saint Jean: Rebeyne! s’explique

Gargouille musulmane de Saint Jean: Rebeyne! s’explique

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Suite aux échos médiatiques que la réaction de Rebeyne! dans un article intitulé « Pas de Vacances pour l’Islamisation de Lyon » a provoqué, Novopress Lyon a posé quelques questions à Thomas Durand.

Bonjour Thomas Durand, vous êtes un responsable des jeunes Identitaires Lyonnais de Rebeyne!, et vous avez dénoncé l’installation de la gargouille musulmane sur la cathédrale St Jean à Lyon. Dans quelle mesure est-elle pour vous synonyme de l’islamisation au sein de la ville de la Lyon ?

Ce n’est pas l’installation de la Gargouille que nous condamnons. les gargouilles font partie du patrimoine architectural de la cathédrale depuis le Moyen-Âge, elles appartiennent à l’art gothique et peuvent représenter des figures métaphoriques du mal.

Nous dénonçons le fait qu’il soit écrit en dessous de cette gargouille « Allah akbar ». Pour nous c’est une phrase provocante, symbole de l’islamisation. Il s’agit d’écrire sur un lieu de culte chrétien (et pas n’importe lequel) une phrase guerrière mettant en valeur non pas le Christ, mais le Dieu de l’Islam dans un contexte difficile.

Que répondez-vous à vos détracteurs qui voient ici un simple remerciement à Ahmed qui se trouve être musulman, mais qui a tant œuvré à la rénovation des églises lyonnaises ?

Nous avons compris qu’il s’agissait d’une démarche personnelle qui visait a remercier un homme qui a voué sa vie à rénover des églises, nous ne revenons bien évidemment pas là dessus. Mais je suis certain qu’il y aurait d’autres moyens de le remercier que d’inscrire « Allah akbar » sur la primatiale Saint Jean sous prétexte que ce monsieur est musulman. Entendons-nous bien, le tailleur de pierre auteur de cette initiative n’avait sûrement pas l’esprit provocateur. Mais dans le contexte actuel d’islamisation de la France, c’est un symbole qui porte un message dangereux, c’est une erreur.

Pierre Durieux, chargé de la communication de l’archevêché de Lyon a répliqué à votre initiative que :  » les jeunes Identitaires ne sont pas plus chrétiens que les autres « , et qu’il ne trouve rien à redire à ce  » symbole d’œcuménisme « . Qu’en pensez-vous?

Nous ne sommes évidemment pas plus chrétiens que les autres, nous remercions Mr Durieux de nous le rappeler, mais je pense qu’il fait erreur dans sa réponse. L’œcuménisme c’est une promotion de l’unité de l’Église, c’est rassembler les différentes familles du Christianisme.

Ne peut-il pas y avoir un respect inter-religieux sans faire preuve de masochisme de la part des institutions catholiques lyonnaises ? Pourquoi est-ce toujours aux catholiques de s’abaisser ? Pourquoi n’existe-t-il aucune initiative de la sorte chez les musulmans? Quel message envoie-t-on à tous ceux qui souffrent de l’islamisation dans leur quotidien ? Quel message envoie-t-on aux chrétiens d’Orient qui souffrent le martyr, en Égypte, au Maroc et ailleurs?

Après l’école, la rue, la restauration, c’est sur une cathédrale que l’Islam s’invite. A chaque fois de façon symbolique. Mais quand les symboles se multiplient ils finissent par traduire une réalité : Dans quel endroit de Lyon l’Islam ne s’est désormais pas installé ?

Novopress Lyon

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr