Papy Galinier est libre!

Papy Galinier est libre!

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

:: Communiqué Officiel ::

« Papy Galinier est libre!« 

C’est avec joie que les jeunes Identitaires Lyonnais ont appris cet après-midi la libération de René Galinier. Rebeyne!, qui avait organisé une manifestation de soutien en partenariat avec le Bloc Identitaire Lyon le 15 septembre dernier, se félicite de cette nouvelle, et remercie tous ceux qui ont participé à la mobilisation. La contestation populaire, organisée par le comité de soutien à René Galinier et soutenue par les Identitaires de toute la France lors de nombreuses manifestations, a sans aucun doute joué dans cette décision.

Bien que sorti de prison, René Galinier n’est pas pour autant sorti d’affaire, car le septuagénaire reste soumis à un contrôle judiciaire strict, qui lui interdit notamment de résider dans son village. Devenu symbole du décalage entre les décisions de certains magistrats et les aspirations du peuple, René Galinier doit maintenant bénéficier d’un non-lieu. La mobilisation continue!

Rebeyne! – les jeunes Identitaires Lyonnais

www.lyonlemelhor.org

=> Lire l’article de Novopress

_____________________________________________

Comité National Galinier
Parrainé par le Prince Sixte Henri de Bourbon-Parme

Interdit de séjour à Nissan comme un malfrat

René Galinier n’est qu’à moitié libéré

Nous venons d’apprendre avec beaucoup d’émotion que René Galinier avait été libéré ce mercredi après midi. Il faut dire que le Comité National avait accentué ces dernières semaines la pression vis à vis d’un arrêt de justice incompris par la majorité de la population. Mais aujourd’hui, c’est cette nouvelle décision qui nous interpelle, puisqu’en contradiction totale avec celle prise il y a à peine 8 jours.

Souvenons nous des termes de l’arrêt du 5 octobre : « le maintien en détention est l’unique moyen de mettre fin au trouble exceptionnel et persistant de l’ordre public, provoqué par la gravité de l’infraction, les circonstances de sa commission et l’importance du préjudice ». La cour d’appel invoquant également cet argument proprement stupéfiant : « Une mise en liberté pourrait aussi susciter l’incompréhension dans l’ethnie d’origine des victimes et faire craindre des représailles à l’égard du mis en examen ».
Il est vrai que les actions du Comité National marquaient une montée en puissance:

- Quarante rassemblements en septembre
- Visite du Député Elie Aboud à la Maison d’Arrêt
- Parrainage du Prince Sixte Henri de Bourbon-Parme
- Prise de position de 11 députés et de Xavier Bertrand en faveur d’une libération
- Organisation d’une opération le 16 octobre « 50 rassemblements pour Papy Galinier ».
- Programmation d’une manifestation Nationale à Béziers courant novembre

A noter également que l’arrivée éventuelle de Me Collard dans la procédure (donnant une autre dimension à l’affaire) a pu faire évoluer la position des magistrats.

Pour nous, la mobilisation doit continuer, et tout d’abord pour que René Galinier puisse rentrer chez lui. Sa libération est en effet assortie d’un contrôle judiciaire strict et de l’interdiction de regagner son domicile de Nissan-lez-Enserune ! C’est une humiliation pour cet homme malade et c’est aussi le mettre dans les pires conditions psychologiques pour l’empêcher de préparer sa défense pour un procès qui n’a aucune raison d’être puisqu’il est sûr qu’il sera acquitté par un jury populaire. Le septuagénaire est mis en examen pour tentative d’homicides volontaires et, à ce titre, risque d’être traduit devant une cour d’assises.

Fort de cette première victoire, le Comité National Galinier exige:
- Un aménagement du contrôle judiciaire qui permette le retour de René Galinier à Nissan
- Une décision de non-lieu pour cet homme de 73 ans qui a suffisamment souffert à ce jour et qui n’a fait que se défendre contre une agression.
- La Refonte de la loi sur la légitime défense qui doit passer par la sanctuarisation du domicile.

Enfin le Comité national Galinier demande à ses comités de base de rester particulièrement mobilisés mais de suspendre l’opération du samedi 16 octobre intitulée 50 villes : 50 rassemblements pour Papy Galinier.
Il se réserve la possibilité de venir manifester en masse à Béziers en novembre si la sérénité des poursuites ne prenait pas désormais le pas sur l’acharnement judiciaire.

BP : 1 7114, 30912 – Nîmes Cedex 02

Tél permanence: 04 34 40 60 50

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr