Best of Begag

Best of Begag

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Opportuniste autodidacte, troubadour de l’incontournable « diversité », il n’hésite pas à partager sa table avec sympathie quand on le croise sur les terrasses des cafés lyonnais. Véritable nomade politique, Azouz Begag a servi ou travaillé successivement avec le PS, le RPR, Divers gauche (avec lequel il sera condamné à un an d’inéligibilité pour des comptes de campagne irréguliers), le PC, Divers droite, l’UMP, et désormais République Solidaire ; après une succession d’échecs avec le Modem. C’est d’ailleurs dans le gouvernement Villepin, en 2004, qu’il avait élaboré les premières mesures sur la discrimination positive. L’une de ses propositions ne prônait rien de moins que « l’adaptation des méthodes de recrutement en ciblant les jeunes issus de l’immigration visible, d’origine maghrébine et africaine ».
En Mars 2010 les régionales Rhône-Alpines lui avaient adressé une claque électorale de 4,33%.
Azouz Begag est également l’auteur des cadavres exquis Le Gone du Chaâba et Ahmed de Bourgogne.

lyonlemelhor.org vous propose un florilèges de ses meilleures citations.

«Au sein de la population arabo-musulmane de France, cette féminisation exclusive de l’intégration des minorités passe mal. Elle a un goût amer de provocation. Elle symbolise aux yeux de beaucoup une émasculation (…)»
Le Monde 18/11/2010

« Le meilleur moyen de servir les intérêts de l’Algérie est de former et soutenir une nouvelle génération d’hommes politiques issus de l’immigration algérienne en France, afin de les propulser à l’Assemblée Nationale où ils pourront voter des lois favorables à l’Algérie ! » El-Khabar, 31/10/10

« Une véritable guerre identitaire est engagée. Je suis très inquiet pour l’avenir des relations intercommunautaires en France. Il y a une espèce de guerre ouverte entre «le halal et le cochon», que l’on retrouve dans l’apparition des restaurants QUICK halal, qui est porteuse de grande inquiétude. (…)Le pays est au seuil de graves conflits intercommunautaires, j’en ai l’intime conviction. Et l’année 2011, pré-électorale, sera critique en provocations.»
El Watan 27/10/2010

« La fierté Algérienne, ce n’est pas rien ! On m’en fait souvent le reproche quand mon sang sétifien monte en pression.»
El Watan 27/10/2010

« Dans 10 ans, on sera entouré de Chinois, alors il faudra que l’on se serre les coudes, les Français, les Arabes et les Africains, afin de protéger notre identité. »
Le Temps 21/12/2009

«Les politiques français ne peuvent plus faire comme si rien ne s’était passé. Avec l’arrivée d’Obama, tout a changé. C’est pour cela que ma candidature tombe à pic.»
Libération 01/2009.

«Il faut traverser le périphérique, aller chez les indigènes, là-bas, les descendants de Vercingétorix… Il faut casser les portes, et si elles ne veulent pas s’ouvrir, il faut y aller aux forceps. Partout où la diversité n’existe pas, ça doit être comme une invasion de criquets… Partout, de manière à ce qu’on ne puisse plus revenir en arrière.»
Afrik.com 12/2005

« J’aimerais bien être marié à plusieurs femmes, cela me plaît. Je dis cela pour dire qu’il y a un Arabe très traditionnel, très macho et dur, qui existe en moi. Il ne demande qu’à se réveiller. Tous les jours il frappe à ma porte pour sortir, pour s’exprimer. »
La place de l’immigré dans la société française 1999

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr