Une robe à Bellecour

Une robe à Bellecour

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

En pleine journée, à Bellecour, je suis insultée parce que je suis une « sale pute », une « sale blanche », une « sale Française ». Je ne porte pourtant pas de minijupe trop courte, ni de décolleté exagéré, non je porte simplement une robe, ce n’est pas ostentatoire, juste un témoignage de ma féminité. Je suis une fille et pour moi être une fille ça veut dire porter des robes, notamment. Je ne m’habille pas dans ces usines à pouffes qui pullulent dans le marché de la surconsommation moderne, non je suis juste une fille qui n’essaie pas d’être un garçon, je ne porte ni vêtements d’hommes comme beaucoup, ni minijupes qui ne sont même plus des minijupes tellement elles sont courtes. Mais il faut avouer que mon visage n’est pas caché derrière une grille, mon corps derrière un drap vague qui empêcherait de mettre en avant tout signe honteux de ma féminité ou de laisser simplement transparaître que je suis une fille. Et ça c’est mal.

Cette anecdote n’est rien d’autre qu’une énième preuve d’une islamisation qui n’en finit plus de peser sur nos épaules de femmes Européennes. Achetez halal, habillez-vous halal, baissez la tête, ne parlez pas trop fort à leur côté, surveillez votre tenue, à chaque moment de la journée l’Islam s’impose à nous. Mais surtout ne vous rebellez pas, acceptez que l’on vous méprise, que l’on vous piétine sur vos propres terres, acceptez l’islamisation de votre pays, reniez votre héritage et abaissez vous à livrer votre pays au plus pressant…

Ni voilées ni putes, simplement femmes, nous voulons pouvoir sortir de chez nous  sans se demander si nos vêtements ne sont pas trop aguicheurs, s’ils ne vont pas nous attirer des insultes ou pire encore, nous voulons être libres dans nos villes sans craindre la racaille, nous voulons être respectées dans notre statut de femme sans être traitées comme des animaux ou comme des objets. Nous ne voulons plus entendre chaque jour aux actualités que des jeunes filles se font violer, agresser, assassiner dans les transports ou dans les rues.

Ceci est un appel, mesdames, à ne pas laisser l’Islam et la racaille vous dicter votre manière de vivre et d’évoluer en société. Lyonnaises, Françaises, Européennes, nous sommes insoumises et fières, nous sommes Rebeyne!

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr