L’amour d’un territoire, l’âme d’une communauté

L’amour d’un territoire, l’âme d’une communauté

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Les civilisations sont à l’image des territoires vivants dans lesquels elles plongent leurs racines : diverses.

Cette diversité culturelle est menacée comme la diversité biologique, parce que certaines civilisations, convaincues de leur supériorité, prétendent occuper tout l’espace en déclarant leurs valeurs universelles. (…) L‘attachement à une communauté, identifiée par son parler, ses traditions, ses savoir-faire, son histoire, l’amour d’un territoire qui exprime, par ses paysages, l’âme de cette communauté, est une dimension fondamentale de la personne humaine. Le déracinement est un drame, une source de déstabilisation psychologique et de difficultés existentielles.

Le premier droit fondamental de la personne est de posséder une identité et celle-ci se confond avec celle du groupe humain auquel on appartient.

Antoine Waechter, Dessine-moi une planète, p.161.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr