L’Echelle de Jacob, de Gustave Thibon

L’Echelle de Jacob, de Gustave Thibon

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

La philosophie vous fait fuir ? Gustave Thibon saura vous réconcilier avec elle.

Né dans une famille paysanne en 1903, il se fascine pour la littérature. Il partagera sa vie entre le travail paysan et le travail d’écriture. Philosophe catholique, monarchiste mais antinationaliste, il cache Simone Weil pendant la guerre.

Dans l’Echelle de Jacob, Thibon choisit la forme de l’aphorisme pour exprimer sa philosophie. Un aphorisme est une phrase courte invitant à la réflexion. Le résultat est sans appel. Dans plusieurs chapitres traitant de Dieu, de l’Homme, de la douleur ou de la vérité, chaque phrase éclate comme une bombe dans la tête du lecteur. D’une simplicité désarmante, ce livre restera sur vos tables de chevet pendant un long moment. Non qu’il soit long à lire, mais il est bon à relire.

Le petit plus du bibliophile : préférez l’édition de 1943 de H. Lardanchet.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr