Lampedusa : les nouvelles Thermopyles

Lampedusa : les nouvelles Thermopyles

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

Depuis la fin des « révolutions » arabes, la petite île italienne de Lampedusa, coincée entre la Sicile et la Tunisie est l’objet de l’invasion de maghrébins qui veulent entrer en Europe.

C’est un flux journalier continu. Sauf que les habitants en ont marre. Marre des agressions à répétition, marre que leurs femmes, leurs filles et leurs soeurs soient harcelées, marre du climat d’insécurité généré par ces étrangers sous leurs fenêtres, marre de la saleté qu’ils engendrent dans les rues.

Désormais à Lampedusa, les habitants se regroupent en milices, s’arment et font eux-mêmes le ménage que les politiques refusent de faire. Ce sont des hommes honnêtes qui ont décidé de protéger eux-mêmes leurs familles, puisque leurs dirigeants, puisque l’Europe les ont oublié. Poussés à bout, les habitants n’ont pas eu d’autre choix que de basculer dans la violence extrême allant jusqu’à tenter de lyncher des tunisiens. Violence extrême ou autodéfense?

Et quoi de plus naturel ? Que ferions-nous à leur place ? Défendre sa famille et ses biens face à une menace trop oppressante, leur peau plutôt que la nôtre ! Que se passera-t-il en France et en Europe quand le rideau de la bien pensée sera tombé ? Que se passera-t-il quand les peuples européens se rendront compte que le mariage de leur culture et des cultures extra-européennes ne peut pas fonctionner à l’échelle d’un continent ?

Si la masse politico-médiatique semble ne pas vouloir parler de la situation à Lampedusa, c’est que quelque chose dérange forcément son idéologie bien-pensante. C’est qu’ils sentent que tout peut basculer, c’est qu’ils craignent le sursaut du peuple européen. On veut nous désinformer, on veut nous stériliser, alors la meilleure réponse qu’on puisse donner est de ne pas oublier ce qu’il se passe là-bas.

Rendons hommage à ces résistants qui sont en première ligne face à l’invasion annoncée. Rendons hommage à ces pères de familles, à ces frères, à ces fils qui ont choisi de faire front pour défendre leur île, pour défendre leur pays, pour défendre leur continent, pour défendre leur identité ! »

Jérémy

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr