Lugdunum Suum IV – Le discours, les photos

Lugdunum Suum IV – Le discours, les photos

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

500 personnes ont participé à la marche en l’honneur de la Vierge Marie intitulée « Lugdunum Suum » et organisée par l’association Les Petits Lyonnais. Vous trouverez ici les photos de l’évènement, et le discours prononcé par l’un des membres de l’association sur le parvis de la basilique :

Depuis plus de 150 ans, tous les 8 décembre, le peuple Lyonnais rend hommage à la Sainte Vierge Marie, protectrice de notre ville. Froid, intempéries, épidémies, guerres, aucune calamité n’a jamais empêché notre cité de s’enflammer de milliers de lampions pour l’honorer.

Mais qu’on ne s’y trompe pas : c’est d’abord dans le cœur des Lyonnais que ce brasier est présent. Un peuple qui a toujours été protégé grâce à cette foi inébranlable dans la protection de la Sainte Vierge Marie. Le sera t’il encore demain ? Rien n’est moins sûr.

Car l’identité lyonnaise est désormais un vestige qu’il faut finir d’achever pour le monde économique et politique. Et cette fête de piété populaire du 8 décembre est heureusement pour nous, la preuve que notre identité lyonnaise vit encore.

Elle est à l’image de cette flamme de lumignon qui vacille dans la tempête et qui résiste. Chacun doit en prendre conscience : cette faible flamme est mortelle et beaucoup s’échinent à être cette bourrasque qui viendra l’éteindre.

Comme en 1793, ou en 1831 ou en 1834, ou encore en 1871, ils veulent détruite notre ville ! Non plus par les armes, mais avec le temps et à coups de petites décisions politiques qui passent inaperçues. Lyon sera détruite si ce projet de fusion avec Saint-Etienne aboutit. Lyon sera détruite si la transformation en une mégalopole sans âme pour bourgeois fortunés continue. Evidemment, tout cela prendra du temps, 10 ou 20 ans, et ils le prendront, comme les élites lyonnaises l’ont pris pour imposer la « Fêtes des Lumières ». Avec son flot d’éclairage, de spectacle pour touristes, la Fête des Lumières s’échine à remplacer notre traditionnelle fête de piété populaire Lyonnaise.

Alors, depuis plus de 40 ans chaque 8 décembre, ils avancent par petites touches, en multipliant les opérations politiques. Inauguration du tunnel de Fourvière, de la Rue de la république, de la Place Louis Pradel, du prolongement du métro, on ne compte plus les évènements qui sont venus s’intercaler pour faire passer l’honneur rendu à la Vierge Marie au second plan.

Leur but est clair : gommer ce lien entre le peuple lyonnais et La protectrice de notre ville. Gommer aussi tout espoir de salut face aux crises qui pointent à l’horizon. Il s’agit aussi de faire oublier que notre cité est celle préférée de la Vierge Marie, non pas par sa beauté, mais par notre amour et notre foi.

Avec cette procession, nous, Lyonnais de cœur et de sang, nous souhaitons tout simplement maintenir le vrai sens du 8 décembre 1852. Et n’oubliez pas, chacun d’entre nous porte en lui cette flamme, nous devons la protéger et l’entretenir afin qu’elle ne meurt pas. Que chaque foyer qui met des lumignons à ses fenêtres comprenne la portée de son geste et ne soit pas le simple acteur d’une tradition vide de sens.

Enfin nous qui sommes fiers de notre ville de ses couleurs, de son drapeau de son Histoire, nous qui ne renions rien, souvenons nous de ce que Marie a fait pour nous et faisons résonner ensemble cette prière pour notre protectrice:

« O’ Marie, Mère de Dieu, cette ville est à vous, Protégez là »

Voici un extrait des photos, vous trouverez la suite sur le site de l’association Les Petits Lyonnais.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr