Hommage d’un peuple toujours vivant à sa Protectrice

Hommage d’un peuple toujours vivant à sa Protectrice

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr

 

 

Hommage d’un peuple toujours vivant

à sa Protectrice

 

 

Pour cette septième édition de la marche « Lugdunum Suum » nous souhaitons plus que jamais redonner du sens à cette fête populaire devenue au fil des années une fête uniquement commerciale pour touristes et badauds, loin du sens originel du 8 décembre.

Redonner du sens et rassembler toutes les personnes qui ont en commun le sentiment d’être devenus des extraterrestres de la Tradition. Parfois le long du trajet que nous faisons pieusement depuis maintenant sept ans, des passants nous prennent en photos comme une curiosité ou une animation de plus que met la Ville à disposition des consommateurs de spectacle oisifs. Qui sont vraiment les extraterrestres? Ceux qui marchent pour honorer Marie, qui protège la ville de Lyon, ses habitants et de ses traditions ? Ou bien ceux qui considèrent cette fête populaire comme une simple prouesse technologique d’illumination ?

Marcher, Prier, Chanter, pour raviver la flamme, pour rendre hommage et nous détacher de cette société qui a désacralisé tout ce qui pouvait l’être, pour mettre sur un piédestal tout ce qui se consomme ou distrait, tout ce qui peut être acheté, vendu, jeté puis recyclé. Nous refusons de voir désacralisé le 8 décembre, comme nous refusons cette inversion des valeurs qui frappe l’Europe entière depuis plusieurs décennies maintenant. Un peuple vivant, c’est un peuple qui a conscience de son existence et qui sait que faire vivre ses traditions témoigne de sa volonté de se maintenir.

Nous croyons, comme le disait Dominique Venner, au réveil des nations Européennes, actuellement en état de léthargie. Réveil qui passe inévitablement par la connaissance de soi. Savoir d’où l’on vient pour savoir qui l’on est et où aller. Parce savoir qui nous sommes c’est aussi lutter contre la mondialisation qui voudrait nous imposer un monde sans frontières, sans différenciation. Parce que savoir qui nous sommes, et qui veille sur nous, c’est aussi rendre hommage, honorer et surtout transmettre la flamme de l’espérance pour les générations à venir.

Pour que la Tradition dure et perdure, parce que chacun de nous se doit d’être attaché à sa terre et à son histoire, cet hommage traditionnel à notre Protectrice est un message : l’identité lyonnaise est toujours vivante. Marie, que ton regard bienveillant continue de veiller sur la ville aux trois fleuves.

Le 8 décembre est et doit rester l’hommage d’un peuple à sa Vierge Dorée.

Facebook0Twitter0Google+0Emailtumblr